Aller au contenu principal

soluce The Legend Of Zelda Link's Awakening DX

1.17 - La Cordillère Tartare Ouest

Ce chapitre de la soluce Zelda Link's Awakening DX fera fréquemment référence aux coordonnées de la carte présentée ci-dessous. Cliquez sur l'image pour qu'elle s'adapte à la taille de votre écran.

Carte du monde de Zelda Link's Awakening : l'Ile Cocolint

Carte du monde de Zelda Link's Awakening : l'Ile Cocolint



La traversée des montagnes

Rendez-vous près de la Maison des Poulets que vous avez croisée au cours des chapitres précédents. Elle est située en K1. D'ici, partez à gauche en utilisant le Grappin sur les rochers. Réitérez l'opération pour attraper Marine au passage (image1). Continuez toujours vers l'Ouest et entrez dans le souterrain (image2). Avant de poursuivre sur la gauche, explosez le mur au sud (image3).

image 1

image 1

image 2

image 2

image 3

image 3


Vous obtenez un Quart de Cœur (image4). Ceci fait, reprenez votre route vers la gauche (image5). Utilisez le Grappin (image6) puis sortez.

image 4

image 4

image 5

image 5

image 6

image 6


Vous vous retrouvez au Nord-Ouest de Cocolint, en F2. Montez aux deux escaliers et allez à gauche. Le coffre contient 50 rubis et sous le rocher (image7), vous trouvez l'entrée secrète menant vers une augmentation de capacité (image8). Cliquez sur le lien pour en savoir plus aux sujets des trois augmentations de capacité dans Zelda Link's Awakening DX. Sortez, allez à gauche puis sautez en contrebas. Entrez dans une nouvelle caverne en D2 (image9).

image 7

image 7

image 8

image 8

image 9

image 9


A l'intérieur, brandissez le Bouclier-Reflet qui renverra les boules de feu et sortez par les escaliers à gauche (image10). Rendez-vous en A2, jouez la "Chanson des Grenouilles" à l'Ocarina (image11) puis éliminez la tête de tortue à coups d'épée (image12). Le passage qui est dégagé mène au huitième et dernier donjon de Zelda Link's Awakening DX : Le Roc de la Tortue.

image 10

image 10

image 11

image 11

image 12

image 12

Il parait que ça cartone ...